Foire aux questions

Agglomération de La Tuque

  • Pourquoi La Tuque est une agglomération et non une MRC?

    Pour répondre à cette question, un retour en arrière s'impose. À travers son histoire, Ville de La Tuque a vécu plusieurs fusions municipales qui ont mené au portrait municipal que nous connaissons aujourd'hui. La ville a été créée le 24 mars 1911 avec la fusion des villages de La Tuque Falls et de La Tuque. Le 10 décembre 1981, la MRC du Haut-Saint-Maurice a été créée. La MRC regroupait alors les municipalités de La Tuque, La Croche, Parent, Haute-Mauricie, La Bostonnais et Lac-Édouard, ainsi que les Territoires non organisés (TNO). En 1993, Ville de La Tuque fusionne avec la municipalité de Haute-Mauricie, ce qui fait un joueur de moins à la table de la MRC. Le nouveau portrait municipal de la région demeurera ainsi jusqu'en mars 2003, au moment où le gouvernement du Québec impose aux municipalités de se fusionner.

    La Tuque devient alors une seule et unique ville sur l'ensemble du territoire du Haut-Saint-Maurice, toutes les autres municipalités sont annexées à Ville de La Tuque, incluant la MRC du Haut-Saint-Maurice. Ville de La Tuque sera à la fois ville et MRC pendant trois ans, alors que le nouveau gouvernement élu offre la possibilité aux municipalités fusionnées de se dé-fusionner sous certaines conditions. Après un référendum auprès de leurs citoyens, les municipalités de La Bostonnais et Lac-Édouard sont recréées en 2006. Ville de La Tuque se voit alors octroyer des compétences d'agglomération pour gérer les aspects municipaux qui touchent l'ensemble des citoyens de la Haute-Mauricie, c'est-à-dire les contribuables de Ville de La Tuque, de La Bostonnais et de Lac-Édouard.

    L'agglomération de La Tuque n'est pas une MRC. Ce n'est pas une organisation à part entière, indépendant des municipalités, qui gère ses propres dossiers, mais plutôt certaines compétences ou dossiers dont la responsabilité est confiée à la Ville Centre qui doit offrir des services aux autres municipalités de l'agglomération. Donc, lorsque nous faisons référence à l'agglomération de La Tuque, cela fait référence aux territoires de Ville de La Tuque, de La Bostonnais et de Lac-Édouard. Cela signifie que contrairement à l'époque de l'ancienne MRC du Haut-Saint-Maurice, Ville de La Tuque n'occupe pas seulement le périmètre urbain qu'on connaît bien, mais l'ensemble du territoire de la Haute-Mauricie à l'exception des territoires de La Bostonnais et Lac-Édouard. Voilà pourquoi nous pouvons affirmer que c'est la plus grande ville du Québec en superficie, alors que ce n'était pas le cas avant 2003. Toutes les décisions qui sont prises en vertu des compétences d'agglomération sont prises par le conseil d'agglomération de La Tuque qui regroupe l'ensemble du conseil municipal de Ville de La Tuque auquel s'ajoute les maires de La Bostonnais et Lac-Édouard.

    Ce sont les employés de Ville de La Tuque qui offrent certains services aux deux autres municipalités en vertu de ses compétences d'agglomération. Les services municipaux qui sont visés sont le tourisme, l'évaluation, la gestion des terres publiques, l'urbanisme, l'environnement, la sécurité incendie, ainsi que les loisirs et la culture, qui sont tous des services publiques dont l'ensemble des citoyens de la Haute-Mauricie peuvent bénéficier. Ce sont des services de Ville de La Tuque avec des compétences d'agglomération.

    Donc, les pompiers, l'équipe du tourisme, les évaluateurs sont tous des employés de Ville de La Tuque, qui rendent des services aux trois municipalités. Ce ne sont pas des employés de l'agglomération, puisque ce n'est pas une organisation propre comme peut l'être une MRC. Ville de La Tuque a le mandat de s'occuper de ses services et en retour les municipalités de La Bostonnais et Lac-Édouard sont obligées de lui verser une quote-part, donc de participer financièrement à ces services. C'est d'ailleurs pour cette raison que dans le budget de Ville de La Tuque, on y retrouve une section de revenus et de dépenses de nature locale et une autre section de revenus et dépenses de nature agglomération.